INVICTUS PHYSICAL COACHING Coach sportif

Invictus Physical Coaching

Article

LE MMA (MIXED MARTIAL ARTS)

  • décembre 6, 2013
  • By
  • In MMA
  • Pas de commentaire

Le MMA : le sport de combat suprême

mm

   Parmi les sports de combat, la boxe anglaise est toujours considéré comme le noble art, restant toujours lucrative pour les grandes organisations et surtout pour une poignée de boxeurs tels que Many Pacquaio, Floyd Mayweather, ou les frères Klitschko. En effet, chacun de leurs combats leur rapporte plusieurs millions de dollars. Cela laisse rêveur bien sûr.

   Un nouveau sport de combat talonne la boxe anglaise aussi bien en terme de fans que de bénéfices rapportés. Il s’agit du MMA ou Mixed Martial Arts. Ces compétiteurs sont souvent considérés comme des sportifs humbles, complets, avec des physiques saillants et écorchés. Ce sont les gladiateurs des temps modernes.

LE MMA : GENESE

    Les Mixed Martial Arts, en français « arts martiaux mixtes », sont une discipline de combat également nommée « combat libre ». Considéré comme nouveau, ce sport existe en réalité depuis de nombreuses décennies. On retrouve des similitudes avec de nombreux arts anciens. Encore interdit en France pour cause de « trop grande violence », le MMA est en pleine essor dans le monde.

   Le MMA est une discipline pluridisciplinaire comprenant de la lutte, du jiu-jitsu brésilien, de la boxe anglaise, du judo, du muay thai, du grappling et d’autres sports de combat. Crée à la base pour déterminer lequel des sports de combat était le plus efficace, les confrontations mettaient en jeu des combattants de disciplines diverses et différents poids, un boxeur contre un lutteur, un judoka contre un karatéka…

    Influencé par les premiers Ultimate fighting championship, le Vale tudo, le pancrace, le free-fight, le combat libre s’en est inspiré et a évolué. Considéré trop violent et dangereux, le MMA s’est ensuite réglementé et structuré pour préserver l’intégrité physique des combattants (liste de coups interdits, tenue et protection exigée, catégorie de poids etc.).

   Les deux combattants s’affrontent dans une cage octogonale (principalement à l’UFC) avec un grillage pour séparer le ring du public. Un arbitre et des médecins assistent au combat et peuvent décider de le stopper. Parmi certaines règles majeures, il est interdit de frapper un adversaire à la tête au sol, de porter un coup sur les parties génitales, ou de mettre un doigt dans les yeux volontairement.

      Les différentes façons de gagner un combat sont :

- le KO (knock out)
– le TKO (technical knock out : arrêt de l’arbitre)
– la soumission
– l’abandon
– la décision unanime ou partagée

   Parmi les différentes organisations de MMA, une écrase toute la concurrence. Il s’agit de l’UFC (Ultimate Fighting Championship, crée en 1993) célèbre pour son ring octogonal. Il existe également le Bellator, ONE FC, le WSOF, Cage Warrior…ce qui permet de promouvoir cette discipline à l’échelle mondiale. Tout pratiquant rêve de combattre pour la ligue UFC, il s’agit de leur Saint Graal. Cette organisation possède les meilleurs combattants de la planète et chacun a pour but de devenir champion de leur catégorie. Parmi les grands champions, on peut trouver Georges Saint-Pierre, Anderson Silva, Cain Velasquez, Jon Jones… et mon petit préféré Carlos –the natural bornkiller- Condit.

Le champion incontesté Georges St. Pierre

mmm

LE MMA : SPÉCIFICITÉS

    Pour performer, un combattant de MMA doit être complet, et compétitif dans différentes phases de combat. Il faut donc maîtriser différents facteurs et techniques dont les distances de combat :

- le combat debout à distance : utilisation des coups de poings, pieds, coudes, talons et genoux…issus du karaté, muay thai, boxe anglaise etc.

- le combat debout au corps à corps avec des techniques de clinch, grappling, takedown, lutte ou judo.

- le combat au sol : dans cette situation le combattant tente de soumettre son adversaire avec des étranglements et des clés de bras, de jambe, de cheville (technique de jiu-jitsu brésilien, de judo), ou de profiter d’une position favorable et faire du Ground and Pound (frapper son adversaire).

   Chaque freefighter possède des spécificités, des points forts, et des points faibles qu’il essaye de réduire par un entrainement technique et physique complet, généralement le cross-training.

mmmm

La grande majorité des combattants s’entraînent plusieurs fois par jour généralement au minimum 6 fois par semaine afin de développer leurs différentes qualités physiques et de parfaire leur technique de combat.

        Durée des combats

- Les matchs hors championnat durent 3 rounds de 5 minutes.
- Les matchs de championnat durent 5 rounds de 5 minutes.
- Le « main event » ou combat principal d’un événement est également en cinq rounds (même s’il ne s’agit pas d’un combat pour une ceinture).

Comme pour la boxe anglaise, la récupération entre chaque round est de 1 minute.

      Afin de préserver l’intégrité physique des combattants, l’organisation majeure, l’UFC, impose une liste de 27 coups interdits amenant à la disqualification et/ou aux possibles renvois des combattants (ex : le renvoi de Rousimar Palhares qui a maintenu sa soumission trop longtemps alors que le combattant adverse avait abandonné ; l’adversaire a eu la jambe cassée). Le passage devant des commissions sportives, les tests anti-dopage sont également de rigueur. L’objectif tend vers un sport sain, viril mais respectueux et non plus un spectacle sanglant et abrutissant.

m1

     Malgré de nombreux détracteurs estimant qu’il s’agit d’un sport trop dangereux, les partisans estiment que pratiquer de façon encadrée, le MMA n’est pas plus dangereux que d’autres sports de combat. La grande variété de techniques répartit les zones d’impacts, diminuant ainsi les risques de traumatismes crânien que l’on rencontre en boxe par exemple (où la tête est frappée de façon répétée).

MMA : PRÉPARATION PHYSIQUE

      Chaque combattant afin de parfaire ses techniques de combat et sa condition physique effectue une préparation physique complète. Pour cela, il s’entraînera dans différents arts martiaux afin de ne pas avoir de points faibles dans certaines phases du combat. A niveau physique, il faut prendre plusieurs aspects en compte. La musculation est essentielle pour tout athlète, combattant, qui souhaite augmenter sa force, son explosivité, sa puissance et son endurance au combat. Cependant, il ne s’agit pas de bodybuilding, l’objectif n’est pas d’avoir de gros bras et d’avoir le maximum de force mais l’important est d’avoir un bon rapport poids puissance avec une bonne agilité, explosivité et surtout une excellente endurance de force (le fait de pouvoir répéter plusieurs mouvements explosifs avec le minimum de récupération).

      Les séances de préparation physique pour le MMA comporteront également une planification comprenant plusieurs cycles : Force, puissance, explosivité, endurance de force… les séances d’endurance de force sont généralement effectuées sous forme de circuit training comprenant des gestes techniques, des exercices au poids de corps, des mouvements haltérophiles et/ou des mouvements cardio. Ces séances peuvent s’apparenter à des séances CrossFit. Ces séances sont très intenses mais courtes et sont généralement programmées peu de semaines avant le combat (cycle de 3 semaines).

Exemple d’une séance :

Échauffement :

Pendant 15 minutes : alterner : 1 minute de Corde à sauter (double unders, normal, croisé, changement de rythme…) + 30 secondes de Shadow avec des haltères de 2-3Kg + 30 secondes de sit ups (abdos).

Circuit :

Pendant 5 minutes, alterner 10 exercices de 30 secondes chacun. Effectuer 5 rounds de 5 minutes. Repos entre les Round : 1 minute. Accrochez-vous !!!!!!

1er exercice : 10 répétitions marteau : avec un poids de 15 ou 20Kg, effectuer 10 rotations à droite et 10 rotations à gauche
2ème exercice : 30s de Burpees ou 30s de Battling rope
3ème exercice : 30s de Swing avec un kettlebell ou un poids (24 Kg)
4ème exercice : 30s d’épaulé suspension mi-cuisse (entre 40-60 Kg)
5ème exercice : 30s de Push ups (pompes)
6ème exercice : 30s de shadow
7ème exercice : 30s de tractions (si possible lesté)
8ème exercice : 30s jump squats avec un poids de 20 Kg
9ème exercice : 30s de ground an Pound sur un sac de frappe ou 30s de slam ball
10ème exercice : Thrusters à 40 Kg

     Ce circuit met l’accent sur un travail d’explosivité et d’endurance de force. Pour ce circuit, les charges seront modulées pour être accessible à tous. Cependant, les charges devraient être assez lourdes pour une intensité maximale.

Bon courage !!!

Laisser un commentaire